article 900x300
La saison va démarrer et vous aurez peut être besoin de renfort… C’est le moment de vous en préoccuper. D’abord parce qu’à cette époque de l’année, vous pouvez encore l’accueillir et la former dans de bonnes conditions, de manière à ce qu’elle soit à l’aise avec votre organisation de travail lorsque la clientèle va affluer. Et aussi, parce que vous pouvez bénéficier d’aides si vous embauchez une jeune esthéticienne, que ce soit en CDI, en CDD ou même en alternance. Bonne nouvelle : ces deux dispositifs, qui devaient s’arrêter le 28 février, ont été prolongés en 2021. Voici tout ce que vous devez savoir pour en profiter.

Quelle est la durée de l’aide ?

L’aide est versée trimestriellement, pour un trimestre minimum et 1 an maximum.

Quel est le montant de l’aide ?

L’entreprise perçoit 1000 euros par trimestre, et 4000 euros maximum (versés sur un an).

Quelles sont les conditions pour en bénéficier ?

Quatre conditions sont posées par l’administration :
Tout d’abord, l’employée que vous embauchez ne doit pas faire partie de l’entreprise. Vous ne pouvez donc pas bénéficier d’une aide à l’embauche pour transformer un CDD en CDI par exemple.
Seconde condition : l’employée doit avoir moins de 26 ans révolus à la date d’embauche.
Troisième condition  : l’entreprise doit être à jour de ses cotisations fiscales et sociales, ou bénéficier d’un plan d’apurement des dettes.
Quatrième et dernière condition  : l’entreprise ne doit pas avoir fait de licenciement économique sur un poste équivalent durant les six derniers mois.

Comment demander l’aide ?

La démarche se fait exclusivement en ligne sur une plateforme dédiée (LIEN ICI). Il faut d’abord créer un compte, puis solliciter l’aide (dans un délai maximum de 4 mois après l’embauche).

Quelle est la date limite pour l’aide à l’embauche ?

Plusieurs fois repoussée en raison de la pandémie, l’aide à l’embauche est à ce jour maintenue jusqu’à fin mai 2021.

Aide à l’embauche en alternance

Vous pouvez également bénéficier d’une aide si vous embauchez une apprentie en alternance de moins de 30 ans, qu’elle prépare un diplôme d’état (CAP, BP, BTS esthétique) ou un CQP. Là aussi, la date butoir pour en bénéficier a été repoussée jusqu’à fin 2021.
L’aide est de 8000 euros pour un an (5000 pour une apprentie mineure). Lors de la première année du contrat d’apprentissage, cette subvention exceptionnelle se substitue à l’aide à l’apprentissage (4125 euros). Puis la seconde année, l’employeur touche l’aide à l’apprentissage « classique » (soit 2000 euros). Cette aide est à demander auprès de l’OPCO EP (LIEN ICI), qui se substitue désormais à l’OPCA).    
ATTENTION : cette démarche doit être effectuée dans les 5 jours qui suivent la signature du contrat d’alternance.

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter estheticienne.pro

L'information professionnelle décryptée chaque semaine.