l'actu en bref 3

Réouverture samedi 28 octobre

C’est officiel, la réouverture des instituts de beauté et des activités esthétiques à domicile est fixée le samedi 28 octobre !
Si le protocole sanitaire est renforcé pour tous les commerces, les changements annoncés n’affecteront que peu la profession, qui appliquait déjà des mesures barrières très strictes depuis le mois de mai. Quelles sont ces nouveautés ?
>> gel hydroalcoolique à l’entrée (utilisation obligatoire)
>> Jauge de 8 m2 par personne
>> Fermeture à 21 heures maximum
>> Réception sur rendez-vous de préférence
Il est donc temps de préparer votre reprise !

Aide de l’état pour octobre 2020 : faites votre demande dès le 20 novembre !

Un nouveau fonds de solidarité a été mis en place pour soutenir les commerces à l’arrêt. Cette aide concerne autant les établissements (instituts, spas, bars à ongles etc.) que les professionnels de l’esthétique à domicile. Pour l’obtenir, il n’existe qu’une seule condition : avoir débuté votre activité avant le 30 septembre 2020.

Comme au premier confinement, votre demande est à effectuer en ligne, au titre du mois précédent. En novembre, vous ne pouvez donc solliciter le fonds de solidarité qu’au titre du mois d’octobre.

L’indemnisation est forfaitaire et s’élève à 333 euros par jour d’interdiction d’accueil du public. Son calcul démarre au premier jour de la fermeture administrative officielle, et concernera par conséquent deux jours ouvrés : le vendredi 30 et le samedi 31 octobre. Autrement dit, le montant total auquel vous pouvez prétendre est de 666 euros.

Compte tenu des modifications qu’apporte le nouveau dispositif, l’administration a annoncé que la demande d’aide au titre du mois d’octobre ne sera en ligne que le 20 novembre 2020. Attention : vous n’aurez que 10 jours, c’est à dire jusqu’à la fin du mois, pour effectuer votre demande ! Le versement des aides devrait ensuite intervenir rapidement, sous quelques jours maximum.

Comment procéder ? Vous devez vous connecter au site impots.gouv.fr (lien ici), vous identifier sur votre espace personnel (et non sur celui de votre entreprise), puis vous rendre sur votre espace messagerie et sélectionner « je demande l’aide aux entreprises fragilisées par l’épidémie covid-19 ».

Le fonds de solidarité sera maintenu en novembre (déclaration à effectuer en décembre).

Attention : la Date limite pour solliciter l’aide de L’URSSAF aux indépendants est le 30 novembre

Pour alléger la trésorerie des TPE frappées par la crise sanitaire, l’URSSAF a également mis en place différents mécanismes de soutien aux indépendants : d’une part, un allègement des cotisations dues par le chef d’entreprise, d’autre part, une aide directe versée par le fonds social (CPSTI). Attention : cette aide unique est à demander avant le 30 novembre 2020 ! Quelles sont les conditions pour l’obtenir ? Etes-vous concerné(e) si vous êtes auto-entrepreneur ? Quel sera le montant versé ? Comment faire la demande ? Pour tout savoir, rendez-vous dans cet article (lien).

Réouverture : toujours pas de date !

Un protocole sanitaire est en cours de validation pour une possible réouverture le 27 novembre, une date jugée cruciale pour la plupart des commerçants afin de ne pas manquer le premier week-end des achats de Noël marqué par le « Black Friday ». Des annonces sont attendues le mardi 24 novembre, lors d’une intervention télévisée du Président de la République. Les instituts, qui appliquent déjà un protocole strict, devraient être peu impactés par les nouvelles contraintes sanitaires en perspective pour le déconfinement des commerces : obligation d’accueil du public sur rendez-vous, jauge maximum selon la surface.

Fermeture administrative : quelles sont vos obligations ?

Face à une situation sanitaire jugée hors contrôle, le gouvernement a pris de nouvelles mesures pour restreindre l’activité de tous les commerces « non essentiels ». Effective depuis le 29 octobre à minuit, la fermeture administrative des instituts et spas – a été complétée par l’interdiction de pratiquer toute prestation esthétique à domicile. En effet, par décret paru le 2 novembre, il est désormais prohibé de proposer des services à domicile s’ils ne sont pas par ailleurs disponibles dans les établissements pouvant recevoir du public. En revanche, la vente à distance de produits avec retrait sur place est autorisée à tous les commerces confinés – un assouplissement réglementaire par rapport au premier confinement. Concrètement, les instituts et spas peuvent donc vendre des produits à distance et ouvrir sur rendez-vous pour permettre à leurs client(e)s de venir chercher leurs commandes sur place – dans le respect des mesures sanitaires bien sûr.

Mesures d’aide pour les professionnels de l’esthétique, instituts et spas

Après une reprise au cours de l’été, les professionnels de l’esthétique sont une nouvelle fois rattrapées par la crise sanitaire. Suite à la fermeture administrative imposée brusquement le 30 octobre, vous vous demandez avec angoisse comment faire face à vos prochaines échéances courantes ?.. Par décret en date du 2 novembre 2020, le gouvernement vient de voter de nouvelles mesures financières pour soutenir les petites entreprises qui vous concernent. En plus de ce retour en force du fonds de solidarité, d’autres mesures de soutien ont été mises en place dans l’urgence par l’état, les collectivités locales et l’URSSAF. Concrètement, quelles sont les aides auxquelles auront droit les instituts, spas et professionnels de l’esthétique exerçant à domicile suite au second confinement ?

  • La perte de chiffre d’affaires (*) subie pendant la période de fermeture administrative sera compensée jusqu’à 10 000 euros maximum (* estimée par rapport à votre chiffre d’affaire de novembre 2019)
  • Vous avez des salariés : vous pouvez réactiver le dispositif de chômage partiel et bénéficier d’une exonération totale de charges sociales  
  • Vous pouvez également solliciter une baisse ou une remise totale du loyer de votre local durant la période de fermeture administrative, votre propriétaire y est encouragé par un crédit d’impôt de 30% (mais n’y est pas obligé).
  • Vous êtes gérant(e) indépendant(e) : vous pouvez moduler votre revenu de référence 2020 à la baisse sur le site de l’URSSAF pour diminuer le montant de vos prélèvements (attention, pas d’interruption automatique depuis septembre !).
  • Vous pouvez aussi solliciter un prêt garanti par BPI France (PGE) représentant environ 3 mois de votre chiffre d’affaires 2019 (dispositif prolongé jusqu’en juin 2021), et s’il est refusé, obtenir un prêt de trésorerie de l’état.
  • Vous pouvez enfin demander un report de vos échéances de crédit bancaire. En cas de désaccord avec votre banque, la médiation du crédit négociera pour vous un rééchelonnement de vos mensualités.

Quels sont les cosmétiques autorisés à la vente en magasin ?

Pressé de toutes parts, le gouvernement a dû clarifier la liste des produits jugés « essentiels » qui resteront autorisés à la vente durant le confinement. Depuis quelques jours, en effet, la colère grondait du côté des commerces à l’arrêt, qui dénonçaient, en plus d’une fermeture injuste, une distorsion insupportable de concurrence avec la grande distribution. Devant ce tollé, une clarification officielle a été apportée mardi 3 novembre. Un nouveau décret précise la liste de tous les produits autorisés, dont sont exclus les livres, les produits culturels, la bijouterie, les jouets, les vêtements, les arts de la table, les produits d’électroménager et une partie des produits cosmétiques. Les grandes surfaces généralistes disposent d’une journée pour se mettre en conformité. Plus de détails dans cet article (lien).

 

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter estheticienne.pro

L'information professionnelle décryptée chaque semaine.