article estheticienne.pro (28)

 

Maquillage automne 2021 : le retour du glamour prendrait-il déjà à revers le mouvement no make-up né durant la pandémie ? Alors que la vie sociale reprend peu à peu ses droits, un esprit raffiné et sophistiqué revient déjà en force, que ce soit dans la mode ou les produits de beauté. Estheticienne.pro a enquêté sur ce revirement qui signe le retour de l’éternel féminin. Décryptage.

Des envies post covid assumées

Les tenues confortables adoptées pendant la pandémie pour télétravailler à la maison auraient-elles vécu ? Sequins, plumes, fausse fourrure, cuir, imprimés graphiques, coupes sixties – seventies et couleurs pétantes : le moins que l’on puisse dire, c’est que les vêtements de l’automne en jettent !

La mode adore résumer une tendance par un anglicisme. Cet automne, c’est l’expression « night out ». Traduction : un code vestimentaire et un maquillage de soirée qu’on adopte (et adapte) en journée.

Tout l’art et la subtilité du « night out » est d’utiliser des codes normalement réservés au soir (fards très pigmentés, paillettes, yeux et bouche travaillés, teint diaphane) sans verser dans la caricature et le « bling bling ».

Qui disait que la pandémie allait tuer le maquillage ? Le mouvement de balancier créé par chaque excès crée souvent l’effet inverse. Allons nous connaitre une ambiance « années folles » à l’institut cet automne ? La mode n’est souvent que la traduction de l’air du temps. Or, après dix huit mois de pause, beaucoup de femmes retrouvent avec joie les robes, les talons hauts et le maquillage dont la vie à la maison les avait privées.

A l’institut, l’automne sera donc l’occasion de rentrer des nouveaux produits, car vos clientes auront envie de renouveler leur trousse beauté. C’est aussi le bon moment pour remettre au goût du jour les after works maquillage. Car nous allons le voir, la tendance « night out » demande un certain coup de main.

Le teint de l’automne : naturel et glowy

Héritage de la crise sanitaire, arborer un teint lumineux et éclatant reste un signe de santé tendance à l’automne 2021. Exit donc les petites imperfections, les rougeurs et les cernes. Toutefois, les fonds de teint trop couvrants avec effet masque n’ont pas la cote. Le teint parfait sera de type « nude travaillé », bien unifié mais avec des textures légères et quasi imperceptibles.

Les produits « 2 en 1″ avec soin intégré devraient continuer à avoir du succès. Parmi les  » valeurs sûres » à rentrer à l’institut : les correcteurs, les illuminateurs et les anti cernes ton sur ton. Autre produit qui confirme son grand retour amorcé cet été : le blush, pour apporter une touche « bonne mine ».

Plein fard sur les yeux

Si le port du masque a découragé beaucoup de femmes de maquiller leur teint et leurs lèvres, l’esthétique du regard a mieux résisté. De nombreux instituts ont ainsi constaté une hausse de la demande en maquillage permanent et microblading lors de la pandémie. Que ce soit par envie de s’offrir un petit plaisir, ou pour limiter l’entretien à la maison, beaucoup de clientes ont aussi opté pour une restructuration des sourcils au henné ou un « brow lift ». Autres prestations phares : le rehaussement et les extension de cils. En revanche, le maquillage des paupières s’était fait assez discret.

La nouveauté de cette saison est de ressortir la couleur.

Couleur sur les paupières d’abord, qui seront très travaillées. Deux tendances cohabiteront. L’esprit « tout ce qui brille », avec des fards métallisées ou scintillants très « night out », avec, du côté des couleurs, deux nouveautés qui seront le doré et le bleu vif. Plus le calendrier avancera vers les fêtes, plus le doré devrait prédominer, tandis que les paillettes deviendront la touche mode incontournable. La seconde tendance sera la remise au goût du jour du « smoky eye » travaillé en nuances de noirs.

Au niveau du contour,  c’est le grand retour de l’eye liner, qui accompagnera les adeptes des tenues inspirées des années 60/70 très tendance cet hiver. D’un tracé plus fin que la célèbre « virgule » de l’époque des yéyés, le liner version 2021 se travaille aussi plus près de la paupière : c’est le « kitten eye » (une version allégée du « cat eye »). Un maquillage qui demande un peu de dextérité, et que vos clientes apprécieront d’acheter à l’institut pour les conseils d’application. Le liner pourra se porter au choix soit sous l’œil (underliner) soit au ras de la frange de cils pour créer un effet œil de biche (kitten eye).

A noter : pour faciliter la vie de vos clientes, le kitten eye version 2021 peut se créer avec un stylo feutre (qui évite les bavures) ou – de façon encore plus simple – à l’aide d’un pinceau fin enduit de fard à paupières noir.

Lèvres : le grand retour du rouge

Le rouge à lèvres fut une des victimes collatérales de la pandémie : plus de la moitié des ventes ont fondu durant la crise sanitaire. S’il est revenu timidement cet été, les collections sont restées sages, dans des brillants transparents et roses naturels.

Cet automne au contraire signe le grand retour des lèvres très pigmentées et du rouge sang, avec un côté « femme fatale » tout à fait assumé.

Le masque restant encore en usage, les textures sans transfert continueront vraisemblablement d’avoir la préférence des consommatrices.

 

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter estheticienne.pro

L'information professionnelle décryptée chaque semaine.